Pour l'amour des mots !...

Un espace dédié aux amoureux des mots !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un regard a suffi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Administration
Administration
avatar

Féminin
Nombre de messages : 496
Age : 60
Localisation : Paris
Loisirs : Ecrire de la poésie, photographie, bricolage, randonnée pédestre,
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Un regard a suffi   Lun 13 Avr - 4:03

UN REGARD A SUFFI

Un regard a suffi et, touchée par la foudre,
J’ai murmuré, saisie : « c’est lui que j’attendais »
Et je suis restée là, sans pouvoir m’y résoudre
Alors, qu’autour de nous, l’univers s’estompait…

Et nous avons appris pourtant à nous connaître,
Sans l’ombre d’un nuage –harmonieusement-
Après de lui, mon âme se sentait renaître,
Car il vint embellir ma vie… tout simplement.

Près de lui, chaque instant me laissait étonnée
De tant d’années jouées à cache-sentiments,
De tant d’années vouées au doute, aux faux-semblants,
De mornes soirs d’automne et de roses fanées.

Je le suivais partout, fascinée par son charme
Et mes yeux éblouis ne voyaient que par lui,
Au creux du lit défait, y déposant nos armes,
On s’aimait corps à corps, jour à jour, nuit à nuit.

Mésange apprivoisée, je n’étais plus farouche…
S’il dévorait mes seins comme un bébé gourmand,
Je m’épanouissais aux baisers de sa bouche
Jusqu’à la volupté, butinée par ses dents.

Qu’auraient été nos vies si l’on ne s’était vu ?
Si nos pas n’avaient fait la moitié du chemin,
Ni sa lèvre effleuré furtivement ma main,
Sans la ferveur de nos deux regards confondus ?

Qu’auraient été nos cœurs sans cet hymne suprême
Où j’avais distingué, comme un doux sortilège,
Ces mots qui m’enivraient comme un vin de Bohème ?
Ils se seraient perdus, et perdus leurs arpèges.

Si j’ai croisé les doigts pour conjurer le sort
Et supplié les dieux de me le retenir…
…Aujourd’hui, il n’est plus qu’un dolent souvenir,
Car le froid du tombeau m’a dérobé son corps…

rose rose rose

_________________
(c) Antigone
La poésie, c'est comme le champagne : elle pétille dans mon âme.



http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/cypora_sebagh/cypora_sebagh.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondedantigone.over-blog.net/
 
Un regard a suffi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où le regard ne porte pas, d'Abolin et Pont
» Maki kata suivre mon regard + essai N&B 11/11
» Charmant regard.
» Un regard
» Le regard du myope (Chabrol)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pour l'amour des mots !... :: Poésies :: Poèmes en vers classiques-
Sauter vers: